INTEAM GARAGE

À L’INVITATION DE SAINT-ETIENNE MÉTROPOLE, INTEAM™ GARAGE SE DÉPLACE À DUBAÏ…

Dossier paru dans LE PROGRÈS du – 12 novembre 2021

A Saint-Chamond, INTEAM™ crée la Rolls-Royce des garages
À Dubaï, il y a le soleil, la mer… et beaucoup de gens riches. Très riches. Un “terrain de jeu” idéal pour la nouvelle société de Sylvain Masson.
Ce dernier est le gérant, depuis 2003, de Masson Agencement, une PME de cinq salariés fondée il y a plus de cinquante ans et installée à Saint-Chamond. L’entreprise fabrique du mobilier d’agencement. Elle travaille pour les particuliers (cuisines, dressings et menuiseries intérieures), pour les magasins de proximité et la grande distribution (banques d’accueil, vitrines, linéaires de présentation…) et pour les entreprises et collectivités (tables de réunion, cloisons de bureaux, etc.).

La marque inaugurée par Albert II de Monaco
Mais, en 2019, Sylvain Masson a souhaité diversifier son activité et a créé la marque INTEAM™, au terme de trois ans de développement. INTEAM™, c’est du mobilier de garage de luxe pour les propriétaires de voitures de prestige ou de collection. La marque a été lancée à Monaco, en présence du Prince Albert II en personne.
INTEAM™ est composé de trois espaces combinables : un espace de vitrines pour mettre en valeur des objets (livres, coupes, combinaisons de pilote…) et qui sert aussi de dressing, un espace dit de convivialité, autrement dit un mini-bar où l’heureux propriétaire de Ferrari, Bentley ou autres pourra échanger avec ses intimes autour de leur passion commune, et enfin un espace dédié à la mécanique, mais dans une version évidemment beaucoup plus haut de gamme qu’un établi d’atelier, avec notamment des outils utilisés sur les circuits de Formule 1.
Le tout a été conçu avec un designer, des ingénieurs, des collectionneurs et des professionnels de l’automobile, dont un pilote.

“Un marché de niche”
Bien entendu, tout est personnalisable selon les envies du (riche) client. “C’est un produit très haut de gamme. L’idée est vraiment de proposer du mobilier aussi luxueux que ce qu’on pourrait trouver dans d’autres pièces de la maison. On est les seuls à proposer ce genre de produit”, souligne le chef d’entreprise couramiaud.
Son lancement ayant été contrarié par la crise du Covid-19, INTEAM™ n’en est encore qu’à ses balbutiements. Et Sylvain Masson ne se fixe pas d’objectifs : “On n’est pas dans une démarche quantitative sur un marché de niche comme celui-là, avec un produit qui peut atteindre les 100 000 euros, voire plus.”
Aux Émirats arabes unis, où “il y a un potentiel évident”, l’entrepreneur était essentiellement à la recherche de partenaires sur lesquels il pourrait s’appuyer sur place, comme il en a déjà à Monaco et à Genève.

Retour haut de page